Action « HLM »

Origine de l’action

En allant régulièrement à la rencontre des jeunes (lors de zonages ou actions communautaires), les travailleurs ont constaté que ceux-ci étaient demandeurs d’avoir des espaces pour eux, ils se plaignent du manque d’aménagement à leur égard. Dès lors, ils se retrouvent à « squatter », « errer » dans différents lieux où ils se sentent « comme chez eux ». Malheureusement, isolés, ils font un peu « tout et n’importe quoi » et instaurent, au lieu-dit, un sentiment d’insécurité.

Où?

Il s’agit d’une parcelle de terrain appartenant à la société de logements sociaux de l’entité (Logis Chatelettain). Cet espace se situe dans notre quartier, au bout de notre rue (Rue des Gravelles) et au square Vimoutiers à Châtelet

Bénéficiaires

Prioritairement, les jeunes (14 – 18 ans) qui fréquentent ce lieu quotidiennement et que nous rencontrons de manière ponctuelle à cet endroit mais aussi, pour certains, lors de suivis individuels.

Il y a également les étudiants des différents établissements secondaires du centre-ville qui s’y arrêtent lors des temps de midi (essentiellement).

Pourquoi ce projet?

L’action « HLM » tient tout son sens dans le fait qu’il répond à nos missions qui sont la prévention et l’aide socio-éducative.

Dans le cadre du projet « voisinage », nous avons la volonté d’un travail de redynamisation du quartier et de créer du lien social. L’interaction entre ces deux projets nous permettra d’atteindre ces objectifs.

Par ce biais, nous renforcerons les contacts avec les jeunes dans leur milieu de vie et ce, de manière proactive.

Cela nous permettra de toucher notre public cible et de les sensibiliser aux actions de l’AMO.

Le travail en réseau en sera d’autant plus enrichissant.

Ce projet émane d’une volonté de sortir des bureaux pour aller à la rencontre des jeunes dans leur environnement quotidien.

Les objectifs de ce projet

Permettre aux jeunes de s’inscrire dans un circuit de socialisation et recréer un lien social entre eux et le reste des habitants du quartier.

Les accompagner au développement d’une citoyenneté critique, active et responsable afin qu’ils prennent conscience des réalités sociales, économiques mais aussi culturelles.

Actions envisagées

Assurer une présence régulière des intervenants sociaux afin d’établir et maintenir une relation de confiance et de cette manière, créer un espace de parole.

Encourager les différentes initiatives des jeunes visant à améliorer la cohabitation dans le quartier.

Développer, à la demande des jeunes, des actions et/ou activités.

Moyens mis en œuvre

Projets communautaires et travail de proximité tous les jours après les horaires scolaires jusque 19h et durant les temps de midi des écoles ainsi que le samedi matin.

Modification des horaires du service et présence en rue, en soirée 3x/semaine des intervenants sociaux Du lundi au vendredi de 08h30 à 18h00. Mardi, mercredi et jeudi, jusque 19h00.

Développement d’un partenariat avec les structures locales.

Après quelques rencontres avec les jeunes et à leur demande, nous avons décidé de leur aménager un espace où ils pourront se réunir en toute sécurité et sans gêner les passants et voitures qui circulent à l’endroit où ils restent.

Des tables « pique-nique », une table de ping-pong extérieure, une boîte à idées et du matériel à disposition pour les diverses activités.

Ils sont bien conscients que cela demande un grand déblayage des immondices qui se trouvent aux abords du terrain (vieux matelas, fauteuils, déchets en tout genre) mais aussi une étroite collaboration avec les différents partenaires (cf. ci-dessous) et le voisinage.

Nous avons un petit groupe porteur, prêt à mettre la main à la pâte aussi bien pour la réalisation que l’évaluation de l’action

Les partenaires

S.I.S de Châtelet : des éducateurs sont prêts à nous soutenir dans l’établissement de l’action. Ils ont une bonne connaissance du terrain et des jeunes adultes grâce à leurs actions spécifiques. Nos deux équipes se complètent par leurs compétences et expériences.

 

Le logis châtelettain et leur régie de quartier : l’espace à aménager se situant sur la propriété de la société de logements sociaux, leur soutien est essentiellement logistique.

 

Le plan de cohésion sociale : le chargé de projet est également prêt à nous apporter son soutien, essentiellement grâce à ses diverses relations et connaissances de la Ville. Son soutien sera surtout l’apport de conseils (sous différentes formes).

 

Nous pensons qu’au fur et à mesure de l’avancement du projet, nous développerons d’autres partenariats.

Quel ancrage durable pour l’action générale du service ?

  • Aller-retour entre nos différentes pratiques tant dans l’aide individuelle que dans les diverses actions du service.

  • Interactions dans les domaines spécifiques de l’AMO.

  • Réponse à notre objectif premier qui est la réduction visible et invisible des violences faites aux jeunes.

  • Disponibilité et visibilité du service envers le service.

Titre 5
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now